ÉQUIPE CANADA EST PRÊTE POUR LES ÉPREUVES INDIVIDUELLES

Pour diffusion immédiate

Le 11 septembre 2016

Day 2_001(RIO DE JANEIRO, Brésil) La journée a été décevante pour Équipe Canada puisqu’aucune de ses formations de double n’a atteint la ronde des médailles. Néanmoins, ses membres gardent la tête haute et se concentrent maintenant sur leurs épreuves individuelles respectives qui s’amorceront mardi.

Jouant de nouveau devant une salle comble, le duo canadien en BC4, formé de Marco Dispaltro (Montréal, QC), d’Alison Levine (Montréal, QC) et de Iulian Ciobanu (Montréal, QC), n’a pas été en mesure de capitaliser et de renverser la vapeur dans son dernier match des poules contre la Thaïlande. La rencontre entre les deux formations, sixième et septième au classement international, s’annonçait serrée dès le départ. Les Thaïlandais ont connu une très bonne première manche. Ils l’ont utilisée pour créer un momentum qu’ils ont conservé tout au long du match. Les Canadiens ont tenté de revenir en force en deuxième manche quand Ciobanu a lancé une balle parfaite en face du jack qui a marqué trois points, mais ce ne fut malheureusement pas suffisant pour prendre le contrôle de la rencontre. Dans la dernière manche, la Thaïlande a fait glisser le jack loin des balles canadiennes et l’a ensuite caché avec un tir. Ciobanu a pu ouvrir à nouveau le jack, mais Dispaltro l’a ensuite manqué par un cheveu ce qui a permis à la Thaïlande de marquer les deux derniers points. Le match s’est terminé 7-3 en faveur de la Thaïlande.

« La Thaïlande connait une très bonne compétition, a dit l’entraîneur de BC4 Cesar Nicolai. Ils ont très bien joué dans tous leurs matchs. Au niveau international, ce sont toujours les petits détails qui font la différence. Maintenant, nous allons nous concentrer sur les épreuves individuelles et nous préparer à dominer le court. »

Au sujet de sa première expérience aux Jeux paralympiques, Ciobanu a entre autres évoqué la pression avec laquelle il a dû composer. « Tous les joueurs sont très bons. Je vais continuer de progresser dans les années à venir et de me préparer pour les Paralympiques de Tokyo en 2020. »

Sur le court adjacent, le duo canadien en BC3 faisait face à son dernier match des poules aux médaillés de bronze des Jeux de Londres, les Belges. L’équipe canadienne, composée du vétéran Bruno Garneau (Montréal, QC), d’Éric Bussière (Verchères, QC) et de Marylou Martineau (Québec, QC), savait déjà qu’elle ne pourrait se qualifier pour la ronde des médailles. Son objectif dans cette partie était donc de gagner en expérience et de jouer avec fierté.

Dans la première manche, le Canada s’est retrouvé très tôt en position défensive alors que la Belgique a lancé un jack parfait. Le Canada n’a pu le déplacer pour faire des points, mais s’est bien défendu pour limiter la Belgique à deux points. Pour le reste de la rencontre, les Canadiens ont bataillé ferme pour cacher le jack et déplacer les balles des Belges. Pieter Clissen, le capitaine de la Belgique, était toutefois en grande forme et a réussi à se faufiler dans les ouvertures pour atteindre le jack. La Belgique l’a finalement emporté 7-0.

Marylou Martineau, qui à 15 ans est arrivée à Rio en tant que recrue, a utilisé les Jeux comme une occasion de tester ses habiletés. Sur la plus grande scène du monde, elle a acquis une expérience Day 2_013qui lui sera bénéfique pour
les années à venir. « J’ai fait du mieux que j’ai pu et j’ai apprécié l’expérience malgré les défaites. J’ai appris beaucoup de choses et je suis sûre que ça va m’aider dans l’avenir. Je comprends que ce n’est pas facile de performer à un tel niveau et que je devrai m’entraîner davantage ces prochaines années pour m’élever au niveau de ces athlètes », a-t-elle indiqué.

« Les athlètes ont fait ce qu’ils ont pu dans les circonstances, a commenté l’entraîneur-chef Mario Delisle. Oui, ils auraient pu mieux performer, mais en fin de compte, nous n’avions pas assez d’expérience sur le court et la constance a été notre plus gros problème. »

Dispaltro, Levine, Bussière et Garneau entreprendront leurs compétitions individuelles mardi. En BC4, Dispaltro et Levine s’affronteront dès la première ronde (16h HE). Bussière cherchera à prendre sa revanche contre son premier opposant, le Belge Kenneth Verwimp (16h HE). Garneau se mesurera quant à lui au sixième joueur mondial, le Portugais Jose Macedo (9h HE).

 

Contact médias :

Kaymin Roorda, Coordonnatrice du marketing et des communications

Cellulaire : 613-806-5669

Courriel : kroorda@bocciacanada.ca

ÉQUIPE CANADA EST PRÊTE POUR LES ÉPREUVES INDIVIDUELLES