Le Canada frappe à nouveau avec la médaille d’argent en double BC3 à l’Open mondial de boccia BISFed de Montréal

Montréal, 5 mai 2019 – Les membres de l’équipe nationale nationale de boccia BC3 ont démontré qu’ils pouvaient être la hauteur lorsqu’ils sont sous pression dans une compétition internationale. Ils avaient besoin d’une victoire pour continuer leur parcours et c’est ce qu’a fait la formation menée par le vétéran Éric Bussière (Verchères, Québec), le capitaine Philippe Lord (Blainville, Québec) et Joëlle Guérette (Montréal, Québec).

En matinée, face à l’équipe du Portugal qui a presque le même classement mondial qu’elle, la formation canadienne a pris une avance de 3-0 après le premier bout et n’a pas regardé derrière par la suite pour conclure la rencontre avec une victoire de 5-1.

Le match suivant, contre la France en demi-finale, était face à des adversaires de même niveau que celui du Canada et qui rivalisent eux aussi pour faire partie des huit meilleures équipes au monde. L’égalité a persisté jusqu’au dernier bout, sauf que le Canada a fait preuve de patience et a pu marquer un dernier point pour assurer sa place en finale du tournoi.

La finale pour la médaille d’or contre la Pologne était une reprise de l’affrontement des rondes préliminaires où le Canada était sorti victorieux 4-3. Les Canadiens avaient arraché la victoire à leurs adversaires en marquant 3 points au dernier bout. Cette fois-ci, les Canadiens ont eu de la difficulté à trouver leur rythme, alors que les Polonais voulaient effacer leur résultat de la veille. Le pointage de 5-1 en faveur des Polonais leur a assuré la médaille d’or, ce qui a relégué la formation canadienne sur la deuxième marche du podium, ce qui est tout de même sept rangs de mieux que leur classement de l’an dernier à cette compétition.

L’entraîneur de l’équipe de BC3, Simon Larouche, a eu ces commentaires après la compétition : « nous envisagions l’or, mais nous sommes satisfaits de notre résultats. Nous avons fait plusieurs changements au cours de l’année et nous progressons vers l’attente de notre objectif. La médaille obtenue aujourd’hui nous aidera à percer le top-8 mondial du double BC3 et notre but est clair. Nous voulons obtenir notre qualification pour les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020. »

L’équipe BC3 n’aura pas beaucoup de temps pour célébrer sa médaille d’argent montréalaise, car elle mettra le cap sur l’Asie afin de prendre part à l’Open mondial de boccia BISFed de Hong Kong qui se mettra en branle le 13 mai.

Du côté des autres Canadiens qui étaient en compétition à l’Open mondial de Montréal, la formation BC1/BC2 a subi de durs revers et elle n’a pu avancer en ronde des médailles. L’équipe était formée de cinq athlètes : Danik Allard (Bois-des-Filion, Québec), Mike Mercer (Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador), Josée Lamothe (Trois-Rivières, Québec), Kristyn Collins (Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador), and Lance Cryderman (Val Caron, Ontario).

L’équipe BC1/BC2 s’est bien battue et même si elle a encore beaucoup à apprendre, il a démontré de belles choses pour l’avenir. Ed Richardson, l’entraîneur de l’équipe, explique que ses protégés se serviront de l’expérience acquise à Montréal pour s’entraîner encore plus fort pour finir sur le podium aux Championnats régionaux des Amériques qui auront lieu en octobre prochain, à São Paulo, au Brésil. Afin d’obtenir de meilleurs résultats aux prochaines compétitions, Richardson avance ceci : « Nous allons travailler notre communication et différentes stratégie de jeu. Tous ces athlètes sont de bons joueurs de boccia, sauf qu’ils ont besoin d’un peu plus de temps ensemble pour bien performer. »

Trois des cinq athlètes de l’équipe n’avaient jamais participé à une compétition internationale avant l’Open mondial de Montréal.

L’équipe de double BC4 avait des espoirs de médaille à l’Open mondial de Montréal avec les vétérans Alison Levine (Côte Saint-Luc, Québec), Marco Dispaltro (Saint-Jérôme, Québec) et Iulian Ciobanu (Montréal, Québec) dans ses rangs. Une fiche de 2-0 en début de tournoi a été suivie de deux revers consécutifs la Colombie et la Corée du Sud, ce qui a exclu la formation de la ronde des médailles.

L’entraîneur des BC4, César Nicolai, résume ce qui s’est passé. « Nous avions un grand avantage après avoir défait la Slovaquie, numéro 1 au monde en double BC4 et qui était dans notre poule. Ensuite, malheureusement, nous n’avons pas été capables de mettre à profit cette victoire. Pour aller de l’avant, nous aurions dû être plus constants dans nos lancers, surtout lorsque le cochonnet était ouvert. Notre but était de finir sur le podium à cette compétition. »

L’entraîneur-chef national Mario Delisle a les yeux bien rivés sur Tokyo 2020. « L’Open mondial de Montréal a été une bonne compétition pour l’équipe canadienne, car nous avons amassé des points importants pour le classement mondial. Nous avons identifié des facettes de notre travail que nous devrons améliorer afin de nous qualifier pour les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020. »

Pour plus d’informations à propos de l’équipe nationale d’entraînement de boccia ou de l’Open mondial de Montréal, visitez le www.bocciacanada.ca.

Le Canada frappe à nouveau avec la médaille d’argent en double BC3 à l’Open mondial de boccia BISFed de Montréal