Nouvelles et événements

Kristyn Collins et Alison Levine médaillées lors de l’épreuve individuelle à la Coupe du monde de boccia 2022 de Rio de Janeiro

600 x 450 px V2 (32)

Kristyn Collins et Alison Levine célèbrent avec leurs partenaires de performance et l’entraîneur en chef César Nicolai lors de la Coupe du monde de boccia 2022 de Rio de Janeiro

Rio de Janeiro, Brésil (1 mai 2022) – Alison Levine (Montréal, Qc) et Kristyn Collins (St. John’s, T.-N.-L.) étaient parmi les six athlètes canadiens à s’être qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe du monde de Boccia de Rio de Janeiro 2022. Levine a obtenu une médaille d’argent et Collins une médaille de bronze lors de la compétition individuelle qui s’est terminée samedi. L’athlète BC4 Levine s’est automatiquement qualifiée pour les demi-finales avec deux victoires dans le tournoi à la ronde. Là, elle a joué un match convaincant contre Michaela Balcova, gagnant 6-1 contre la médaillée d’or en double des Jeux paralympiques de Rio en 2016. En finale, elle était opposée à Leidy Chica Chica qui a marqué quatre points inattendus lors de la première manche. Levine a ensuite essayé de rattraper son retard dans les manches suivantes, mais n’a finalement pas réussi à s’imposer et s’est contentée de l’argent, perdant finalement sur un score de 8-1. « Je suis très satisfaite de ma médaille d’argent ici à Rio », a noté Levine. « C’était une compétition extrêmement difficile. La plus dure de ma carrière pour de nombreuses raisons, mais mon objectif était de terminer sur le podium. Deuxième compétition de la saison et deuxième médaille. Je ne peux pas demander beaucoup mieux que cela. Les doubles commencent demain et je me concentrerai sur cette compétition pour ramener une autre médaille pour le Canada ». La Colombienne Chica Chica a enfin eu sa revanche, après avoir perdu deux fois contre Levine lors des matchs pour la médaille d’or en individuel et en double aux Championnats régionaux des Amériques 2021 à São Paulo. Collins s’est automatiquement qualifiée pour les demi-finales BC2 suite au forfait de l’Équatorienne Joselyn Michael Leon. Collins a prouvé qu’elle avait ce qu’il fallait pour décrocher la médaille de bronze en jouant jusqu’à la quatrième manche. Le match était serré dans les trois premières, Collins ne concédant qu’un point dans chaque manche. Dans le quatrième, Collins a marqué quatre points, en capitalisant sur un cochonnet plus long lancé par la Slovaque Kristina Kudlacova. « J’étais plus qu’excitée de gagner. Le sentiment était incroyable. Je tiens à remercier l’équipe, les partenaires de performance et les entraîneurs d’avoir cru en moi. Ils m’ont dit de ne jamais abandonner ou douter de mes capacités. J’aimerais également remercier ma mère d’avoir participé activement à mon entraînement à Terre-Neuve, ainsi que mon père qui m’a accompagné ici à Rio ». Collins est la première athlète canadienne de la catégorie féminine BC2 à remporter une médaille lors d’un événement international. Marco Dispaltro (St-Jérôme, Qc) est resté invaincu dans le tournoi à la ronde, terminant premier de son pool en BC4 masculin. En quart de finale, Dispaltro a battu l’Allemand, numéro dix mondial, Boris Nicolai 3-2 pour se hisser jusqu’aux demi-finales. Lors de ce match pour la médaille de bronze l’opposant au Brésilien Marcelo Dos Santos, Dispalto a perdu 6-2. Un autre athlète de la catégorie BC4, Iulian Ciobanu (Montréal, Qc), n’a pas démérité avec trois victoires consécutives dans le tournoi à la ronde. L’une de ses victoires fût contre le numéro cinq mondial dans la catégorie masculine BC4, le Colombien Euclides Grisales, au tiebreak. Ciobanu a joué en quart de finale contre Davor Komar, qui a fini avec une médaille d’argent dans la catégorie masculine BC4. Joëlle Guérette (Montréal, Qc) s’est rendue jusqu’aux quarts de finale où elle a perdu contre la Brésilienne Evelyn De Oliveira dans la classe BC3, qui a finalement remporté le bronze. Guérette était optimiste quant à cette expérience : « Je suis très heureuse et fière de ma performance à ce tournoi. Je me suis battue contre une joueuse classée parmi les cinq premières, [Stefania Ferrando, d’Argentine], pour terminer première de mon pool, puis j’ai également bien joué contre la deuxième athlète mondiale en quart de finale. J’ai pu bien progresser et j’espère revivre de tels succès ». Danik Allard (Bois-des-Filion, Qc) était le dernier membre du groupe à se rendre aux séries éliminatoires où il a perdu contre le Brésilien Maciel Santos, un médaillé d’or paralympique de Londres en 2012, ainsi que l’éventuel gagnant de la médaille d’or dans la catégorie BC2 à cette Coupe du monde dans la division masculine. Le match a été serré, Danik lançant d’excellents coups, mais il s’est finalement joué lors de la troisième manche où Santos a marqué quelques points importants juste avant la quatrième manche. Éric Bussière (Verchères, Qc), Lance Cryderman (Sudbury, On), Lois Martin (St. John’s, T.-N.-L.) et Marylou Martineau (Québec, Qc) n’ont pas réussi à se hisser jusqu’aux séries éliminatoires. Le nouvel entraîneur en chef, César Nicolai, était satisfait de l’ensemble des performances : « La compétition individuelle ici pour le Canada est très enrichissante, même pour les athlètes qui n’ont pas réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires. Ils ont beaucoup appris et repartiront avec beaucoup de motivation pour revenir plus forts lors des prochaines compétitions ». La prochaine étape pour les athlètes est la compétition par équipe et en double qui commence aujourd’hui. Ciobanu et Levine tenteront de défendre leur titre en double BC4 après avoir remporté la médaille d’or aux Championnats régionaux des Amériques 2021 à São Paulo. Bussière et Martineau feront équipe pour participer à la compétition en double BC3. Par ailleurs, l’équipe BC1/2 composée d’Allard, Collins et Cryderman espère une nouvelle médaille après avoir remporté le bronze ensemble à São Paulo. Les résultats et l’horaire sont disponibles ici ou sur la page Facebook de Boccia Canada ici La webdiffusion est accessible sur le terrain 8 ici Pour les classements internationaux complets, visitez le site du World Boccia ici.


À propos de Boccia Canada

Boccia Canada est le « maître d’œuvre » de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC), l’organisme national de sport qui régit le boccia, un sport paralympique. Boccia Canada s’efforce d’offrir aux athlètes et aux individus, quels que soient leur âge et leur niveau d’aptitude, la chance de pratiquer un sport paralympique unique. En collaboration avec nos partenaires, L’ACSPC s’efforce de faire en sorte qu’un nombre de plus en plus élevé de Canadiennes et Canadiens ayant une paralysie cérébrale ou des limitations semblables pratiquent un sport ou une activité physique, tout en menant, développant et favorisant l’essor local du boccia dans le but former des champions du monde et paralympiques.


À propos du boccia

Le boccia est un sport paralympique de précision et de stratégie similaire au boulingrin ou au curling qui est pratiqué par des athlètes ayant une paralysie cérébrale, une dystrophie musculaire ou une déficience connexe. Il s’agit de l’un des deux seuls sports paralympiques n’ayant pas d’équivalent olympique. Les athlètes concourent dans l’une des quatre catégories existantes, en fonction de leur niveau et de leur déficience : BC1, BC2, BC3, BC4, BC5, et ouverte.


Personnes-ressources pour les médias

Holly Janna
Responsable des communications et coordinatrice de l’équipe nationale, ACSPC
Courriel: [email protected]
Numéro de téléphone: 613-748-1430 poste 3 | 514-944-5193