Nouvelles et événements

Levine remporte l’or tandis que Dispaltro et Bussière raflent le bronze aux Championnats régionaux des Amériques

600 x 450 px V2 (14)

Alison Levine célèbre sa médaille d’or aux côtés de l’entraîneur en chef Mario Delisle et de sa mère Roberta Fried-Levine

São Paulo, Brésil (12 décembre 2021) – L’équipe canadienne de boccia a amorcé les Championnats régionaux des Amériques en force, demeurant invaincue lors de ses 13 premiers matchs, ce qui lui a permis de qualifier six de ses athlètes pour les finales de bronze des catégories individuelles. Chez les hommes, Éric Bussière (Verchères, Qc) et Marco Dispaltro (St.-Jérôme, Qc) ont respectivement raflé le bronze chez les BC3 et BC4, alors qu’Alison Levine (Montréal, Qc) s’est emparée de l’or dans la catégorie féminine BC4. Ce triomphe lui a du même coup permis de décrocher un laissez-passer pour les Championnats du monde de boccia 2022 qui auront lieu l’an prochain, à Rio de Janeiro. Invaincue depuis le début de la compétition, Levine avait rendez-vous avec la Colombienne Leidy Chica Chica lors de la grande finale, une adversaire qu’elle avait vaincue au compte de 9 à 3 lors du tournoi à la ronde. La Canadienne a offert une performance magistrale dans ce match pour l’or, demeurant toujours à proximité du cochonnet, tout en y allant de plusieurs déplacements puissants pour éloigner les balles de sa rivale. Levine est parvenue à atteindre le cochonnet à plusieurs reprises lors de la première, la deuxième et la quatrième manche, ne laissant aucune chance à son adversaire qui n’a eu d’autre choix que d’épuiser ses balles. Accusant un retard de 7-2 au début de la quatrième manche, Chica Chica n’a jamais été en mesure de revenir dans la rencontre. Levine l’a finalement emporté 8 à 2. « Je suis très fière de moi et de ma performance ici au Brésil… Mon laissez-passer automatique pour les prochains Championnats du monde de boccia m’enlève une pression sur les épaules. Tout ce que je peux dire, c’est qu’aujourd’hui, j’ai montré pourquoi je suis la numéro un mondiale. J’ai lancé un message clair à tout le monde. Je suis une force qu’il ne faut pas sous-estimer. » Les partenaires de double BC4 de Levine, Dispaltro et Iulian Ciobanu (Montréal, Qc), ont malheureusement dû s’affronter en finale de bronze après avoir connu un excellent tournoi à la ronde, assurant du même coup une médaille au Canada. Comme l’explique Dispaltro, l’issue du match s’est jouée dès la première manche. « Aujourd’hui, j’ai donné le ton dans la première manche. J’ai été chanceux, parce que je tentais d’y aller pour deux points, mais de la manière dont les balles se sont frappées, j’ai finalement marqué trois points. Au boccia, c’est très difficile de faire mieux que trois points. Je me sens mal pour Iulian, c’est un bon ami et un coéquipier. J’aurais aimé qu’on puisse tous les deux avoir une médaille de bronze, mais ça ne fonctionne pas de cette manière… C’est toujours difficile de jouer contre un coéquipier. » Les Championnats régionaux des Amériques se poursuivront avec la présentation des épreuves par équipe BC1/BC2 et les tournois de double BC3 et BC4. Comme stipulent les nouveaux règlements de World Boccia, une athlète féminine devra se retrouver sur le terrain lors de toutes les manches des compétitions de double et par équipe. Ciobanu joindra ses efforts à ceux de Levine, classée numéro un de la catégorie BC4 chez les femmes, pour amorcer la deuxième portion de la compétition contre le Chili. « Comme tous les pays doivent compter sur un homme et une femme dans les matchs de double, nous avons l’avantage d’être l’un des meilleurs duos au monde. [Alison et moi] sommes prêts et nous avons tout ce qu’il faut pour être sur le podium dans cette prochaine étape du tournoi. » Dans la catégorie masculine BC3, Bussière a arraché la médaille de bronze au Chilien Cristobal Aranda. Le moment clé de la rencontre a eu lieu lors de la troisième manche, lorsque le Canadien a atteint le cochonnet ouvert de son adversaire dès son premier lancer. Aranda a ensuite épuisé ses réserves de balles pour concéder deux points à Bussière. L’histoire s’est répétée à la quatrième manche, alors que Bussière a de nouveau atteint le cochonnet, laissant son rival sans réponse. Bussière a finalement conclu la rencontre en ajoutant un point pour l’emporter au compte de 4 à 1.   Les Championnats régionaux des Amériques 2021 revêtent une importance capitale, car une médaille d’or qualifie automatiquement les athlètes pour les prochains Championnats du monde prévus en décembre 2022. Conscient de cette réalité, Bussière s’est amené dans le tournoi en tant que deuxième tête de série. Champion canadien BC3 depuis maintenant six ans, il a toujours été un joueur à surveiller dans les compétitions internationales. Malgré sa conquête du bronze, le champion en titre de la catégorie BC3 avoue que sa défaite survenue en demi-finale contre le Péruvien Dean Acosta a été difficile à digérer : « Après ma défaite d’hier, j’étais un peu déçu… Je suis content, mais c’est difficile d’être satisfait à 100 % sans l’emporter hier. Avec une victoire à ce tournoi, j’aurais obtenu ma qualification pour les Championnats du monde et je sais que j’en étais capable… Je vais définitivement apprendre de cette expérience. » Les athlètes des catégories BC1 et BC2 sont aussi parvenus à se démarquer en prenant part à trois finales de bronze. Lance Cryderman (Sudbury, Ont.) et Lois Martin (Saint-Jean de Terre-Neuve, T.-N.-L.) l’ont respectivement fait dans les catégories masculine et féminine BC1, alors que Kristyn Collins (Saint-Jean de Terre-Neuve, T.-N.-L.) a disputé le match pour l’obtention du bronze dans le tournoi féminin BC2. Les trois sont considérées comme des athlètes de haut niveau au Canada qui laissent entrevoir un beau futur pour l’équipe nationale de boccia. En dépit d’une amère défaite en finale de bronze, Collins est prête pour son prochain défi, soit la compétition par équipe BC1/BC2. Elle sera accompagnée de ses coéquipiers Danik Allard (Bois-des-Filion, Qc) et Cryderman dans cette catégorie. Allard, qui a participé aux Jeux paralympiques de Tokyo 2020, n’a pas été en mesure de se qualifier pour les rondes éliminatoires à Sao Paulo. « Il y a encore beaucoup de travail à faire avant la prochaine compétition. Je me sens vraiment bien à l’idée de jouer aux côtés de Lance et Danik. Ils sont gentils, ils encouragent toujours et ce sont d’excellents coéquipiers… Avec un peu de chance, on pourra collaborer ensemble, tout en étant à l’aise avec les forces et les faiblesses de chacun. Je crois que nous avons le potentiel pour avoir une très belle cohésion. Je me concentre sur le prochain objectif maintenant. » Tous les résultats des tournois individuels, de double et par équipe sont disponibles ici. L’horaire est disponible ici. Note : les heures des matchs sont sous réserve de modification. La webdiffusion est disponible sur le terrain 6 ici.Rendez-vous sur la page Facebook de Boccia Canada pour consulter les dernières nouvelles et voir toutes les mises à jour concernant la webdiffusion et l’horaire. SÉLECTION DE L’ÉQUIPE CANADIENNE POUR LES TOURNOIS DE DOUBLE ET PAR ÉQUIPEÉquipe BC1/BC2Danik AllardKristyn CollinsLance Cryderman Double BC3Éric BussièreJoëlle Guérette Double BC4Alison LevineIulian Ciobanu


À propos de Boccia Canada

Boccia Canada est le « maître d’œuvre » de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC), l’organisme national de sport qui régit le boccia, un sport paralympique. Boccia Canada s’efforce d’offrir aux athlètes et aux individus, quels que soient leur âge et leur niveau d’aptitude, la chance de pratiquer un sport paralympique unique. En collaboration avec nos partenaires, L’ACSPC s’efforce de faire en sorte qu’un nombre de plus en plus élevé de Canadiennes et Canadiens ayant une paralysie cérébrale ou des limitations semblables pratiquent un sport ou une activité physique, tout en menant, développant et favorisant l’essor local du boccia dans le but former des champions du monde et paralympiques.


À propos du boccia

Le boccia est un sport paralympique de précision et de stratégie similaire au boulingrin ou au curling qui est pratiqué par des athlètes ayant une paralysie cérébrale, une dystrophie musculaire ou une déficience connexe. Il s’agit de l’un des deux seuls sports paralympiques n’ayant pas d’équivalent olympique. Les athlètes concourent dans l’une des quatre catégories existantes, en fonction de leur niveau et de leur déficience : BC1, BC2, BC3, BC4, BC5, et ouverte.


Personnes-ressources pour les médias

Holly Janna
Responsable des communications et coordinatrice de l’équipe nationale, ACSPC
Courriel: hjanna@bocciacanada.ca
Numéro de téléphone: 613-748-1430 poste 3 | 514-944-5193