Nouvelles et événements

Les athlètes canadiens s’inclinent dans des duels serrés contre les meilleurs au monde à Rio de Janeiro

600 x 450 px V2 (4)

Alison Levine effectue un lancer vers la quatrième place aux Championnats du monde de boccia de Rio de Janeiro 2022

Ottawa, Ont. (11 décembre 2022) – L’équipe nationale de boccia n’a pas eu le parcours espéré en phase à élimination directe alors que les compétitions individuelles ont pris fin hier aux Championnats du monde de boccia 2022 à Rio de Janeiro, au Brésil. Les compétitions de double et par équipe commencent aujourd’hui. Six des huit athlètes du Canada se sont qualifiés pour les séries éliminatoires dont la moitié d’entre eux participaient à leurs tout premiers Championnats du monde. Alison Levine (Montréal, Qc) a terminé au pied du podium et a été vaincue par un pointage très serré de 4-3 face à la représentante de Hong Kong, Yuen Cheung, en finale pour la médaille de bronze. En demi-finale juste avant, Levine était menée 0-3 après la première manche, mais elle s’est bien battue et a riposté pour prendre l’avance d’un point en début de quatrième et dernière manche. Son adversaire et rivale, la Slovaque Michaela Balcova, a ensuite marqué deux points, reléguant ainsi Levine à la finale pour la médaille de bronze. « Alison a passé le tournoi à la ronde et les quarts de finale avec brio… En demi-finale et en finale de bronze, elle a affronté deux excellents athlètes. Nous avons assisté à un bon niveau de boccia, mais malheureusement pour le Canada, le match a tourné en faveur de nos adversaires », a déclaré l’entraîneur-chef, César Nicolai. Boccia Canada avait huit athlètes en action aux Championnats du monde de Rio 2022, un événement majeur pour les 169 concurrents provenant de 40 pays à travers le monde. Parmi les athlètes canadiens figuraient Danik Allard (Bois-des-Filion, Qc), Iulian Ciobanu (Montréal, Qc), Joëlle Guérette (Montréal, Qc), Kristyn Collins (St. John’s, T.-N.-L.), Lance Cryderman (Sudbury, Ont.), Levine, Lois Martin (St. John’s, T.-N.-L.) et Marco Dispaltro (St.-Jérôme, Qc). Certains des nouveaux athlètes du Canada ont laissé leur marque sur la scène internationale à leurs premiers Championnats du monde. Collins, de Terre-Neuve-et-Labrador, a connu une excellente année en 2022 et a entamé ce tournoi classée neuvième au monde. Elle a terminé en tête de sa poule et a affronté en phase à élimination directe l’athlète féminine BC2 classée numéro un au monde, Hiu Lam Yeung, de Hong Kong. Collins a perdu le match contre Yeung 9-1, mais elle en ressort avec une autre expérience précieuse dans sa carrière : « Ça a été une bonne première expérience en jeu individuel aux Championnats du monde… Le positif est que j’ai terminé dans le top-12 et obtenu quelques précieux points de classement en vue de 2023. » Allard, Cryderman, Dispaltro et Guérette ont tous avancé dans les séries éliminatoires où ils ont perdu contre des adversaires coriaces. La défaite d’Allard était contre l’éventuel médaillé d’or, alors que Guérette s’est inclinée face au numéro un mondial et éventuel médaillé de bronze. Collins, Allard et Cryderman prévoient de tirer parti de leur cinquième place en équipe obtenue en juillet dernier à la Coupe du monde de Povoa de Varzim. Les trois athlètes entrent dans cette phase de la compétition avec un classement de onzième au monde en équipe BC1/2. Ils espèrent une autre médaille comme celle de bronze remportée en décembre dernier aux Championnats régionaux des Amériques de Sao Paulo, qui leur a donné énormément de confiance en tant que groupe à l’approche de cette année. Ça ne sera pas facile, car ils se retrouvent dans une poule difficile, avec les Pays-Bas, quatrième mondial, et la Grande-Bretagne, cinquième. « Nous avons gagné une médaille à la fin de l’année 2021 et j’ai confiance en mon équipe pour 2023 », a dit Allard. Les compétitions de double BC4 commence aussi aujourd’hui avec Ciobanu et Levine en action ensemble pour le Canada. Ils ont entamé la prochaine phase de leur compétition de bonne heure, à 7h30 (HNE), en affrontant d’abord le Japon en premier dans le tournoi à la ronde, puis le pays hôte, le Brésil, et finalement, la Croatie. Le Canada est troisième au classement mondial en double BC4. « Nous avons fait beaucoup d’apprentissages aux Championnats du monde 2022. Il y a eu beaucoup de surprises, et le niveau de jeu ne cesse de s’améliorer, avec de plus en plus de pays participants chaque année. Cela démontre un bel avenir pour le boccia dans le monde entier », a mentionné Nicolai.Consultez les résultats et l’horaire ici pour les événements individuels, de double et par équipe. Suivez la webdiffusion sur les quatre terrains ici.


À propos de Boccia Canada

Boccia Canada est le « maître d’œuvre » de l’Association canadienne de sports pour paralytiques cérébraux (ACSPC), l’organisme national de sport qui régit le boccia, un sport paralympique. Boccia Canada s’efforce d’offrir aux athlètes et aux individus, quels que soient leur âge et leur niveau d’aptitude, la chance de pratiquer un sport paralympique unique. Nous menons, développons et bâtissons le boccia de la base jusqu’à la formation de champions du monde, et nous collaborons avec des partenaires pour accroître la participation des Canadiens ayant des handicaps physiques dans le sport.


À propos du boccia

Le boccia est un sport paralympique de précision et de stratégie similaire au boulingrin ou au curling qui est pratiqué par des athlètes ayant une paralysie cérébrale, une dystrophie musculaire ou une déficience connexe. Il s’agit de l’un des deux seuls sports paralympiques n’ayant pas d’équivalent olympique. Les athlètes concourent dans l’une des quatre catégories existantes, en fonction de leur niveau et de leur déficience : BC1, BC2, BC3, BC4, BC5, et ouverte.


Personnes-ressources pour les médias

Holly Janna
Responsable des communications et coordinatrice de l’équipe nationale, Boccia Canada
Courriel : [email protected]
Numéro de téléphone : 613-748-1430 poste 3 | Cel : 514-944-5193